Les Établissements de l'acadÉmie de La RÉunion

Réalisez le site web de votre établissement en quelques clics!

Formulaire de demande d’ouverture

Formulaire de demande d’ouverture

Le formulaire doit être rempli par le chef d'établissement : merci de vous connecter avec votre identifiant et mot de passe académique (ou clé OTP).
Le formulaire 'Demande d'ouverture d'un site web établissement' n'est accessible qu'aux utilisateurs enregistrés.

Charte Informatique académique

logovert-e-lareunionPREAMBULE : La fourniture des services liés aux technologies de l’information et de la communication s'inscrit dans la mission de service public de l'Éducation Nationale et notamment dans le Programme d'Action Gouvernemental vers la Société de l'Information (P.A.G.S.I). Elle répond à un objectif pédagogique et éducatif tel qu’il est notamment défini dans le code de l’Éducation et dans sa partie législative par l’Ordonnance n°2000-549 du 15 juin 2000 - J.O.  n° 143 du 22 juin 2000 - Page 9346 - http://www.adminet.com/code/index-CEDUCATL.html.
Cette offre de services vise à renforcer la formation scolaire et l'action éducative en mettant à disposition des utilisateurs de l’établissement, signataires des présentes, un environnement numérique de  travail favorisant notamment le travail coopératif.
La Charte définit les conditions générales d’utilisation de l’Internet au sein de l’établissement dans le cadre d’un site, en rappelant l’application du droit et en précisant le cadre légal afin de sensibiliser et de responsabiliser l'Utilisateur.
La Charte précise  les droits et obligations que l’établissement et l'Utilisateur s'engagent à respecter et  notamment les conditions et les limites des éventuels contrôles portant sur l’utilisation des services proposés.

1. Respect de la législation

La quantité et la facilité de circulation des informations et des contenus sur internet ne doivent pas faire oublier la nécessité de respecter la législation. L’Internet, les réseaux et les services de communication numérique ne sont pas des zones de non-droit.   Le rappel non exhaustif des règles de droit principalement concernées par l’utilisation d’internet vise le double objectif de sensibiliser l’Utilisateur à leur existence et à leur respect et de renforcer ainsi la prévention d’actes illicites.
Outre l’atteinte aux valeurs fondamentales de l’Éducation nationale, dont en particulier les principes de neutralité religieuse, politique et commerciale, sont également (mais pas exclusivement) interdits et le cas échéant sanctionnés par voie pénale :

  • l'atteinte à la vie privée d'autrui ;
  • la diffamation et l'injure ;
  • la provocation de mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux, le fait de favoriser la corruption d'un mineur, l'exploitation à caractère pornographique de l'image d'un mineur, la diffusion de messages à caractère violent ou pornographique susceptibles d'être perçus par un mineur ;
  • l’incitation à la consommation de substances interdites ;
  • la provocation aux crimes et délits et la provocation au suicide, la provocation à la discrimination, à la haine notamment raciale, ou à la violence ;
  • l'apologie de tous les crimes, notamment meurtre, viol, crime de guerre et crime contre l'humanité ; la négation de crimes contre l'humanité ;
  • la contrefaçon de marque ;
  • la reproduction, représentation ou diffusion d'une œuvre de l'esprit (par exemple : extrait musical, photographie, extrait littéraire, …) ou d’une prestation de droits voisins (par exemple : interprétation d’une œuvre musicale par un artiste, phonogramme, vidéogramme, programme d’une entreprise de communication audiovisuelle) en violation des droits de l'auteur, du titulaire de droits voisins et/ou du titulaire des droits de propriété intellectuelle ;

2. Description des services proposés

L’Académie de la Réunion offre à l’Utilisateur les services d’accès  au réseau Internet par un espace spécifique dédié à l’établissement :

  • Cet espace est disponible sur le domaine ac-reunion.fr par l’adresse : http://wpetab.ac-reunion.fr
  • Cet espace est sécurisé.
  • Procède à la création d’un sous-espace permettant l’hébergement du site.
  • Met en œuvre les différents accès de l’Utilisateur :
  • Informe l’Utilisateur et notamment le chef d'établissement par courrier électronique des modalités d’accès ainsi que de toute modification de l’application.
  • Forme, le cas échéant, l’Utilisateur au fonctionnement de l’application.

3. Définition et droits de l’Utilisateur

3.1 Définition de l’Utilisateur

Il peut s’agir, selon le cas, du chef d'établissement, d’un enseignant, d’un élève ou de tout autre personnel de l’établissement participant à la formation des élèves.

3.1.1 L’Utilisateur bénéficie  d’un accès aux services proposés par la circonscription, avec éventuellement des restrictions (tout ou partie des services peuvent être protégés par des codes d’accès) selon les modalités précisées dans les articles 3-1-2 et 3-1-3.

3.1.2 La circonscription fait bénéficier l’Utilisateur d’un accès aux services proposés  après acceptation de la Charte. Cet accès doit respecter l'objectif pédagogique et éducatif rappelé dans le Préambule.
3.1.3 Cet accès est soumis à une identification préalable de l’Utilisateur, qui dispose alors d’un “Compte d’accès personnel ” aux ressources et services proposés.  Le Compte d’accès d’un Utilisateur est constitué d’un identifiant et d’un mot de passe strictement personnels et confidentiels. Leur usage ne peut en aucun cas être cédé à un tiers à quelque titre que ce soit. L’Utilisateur est responsable de leur conservation et s’engage à ne pas les divulguer, à ne pas les modifier et à ne pas s’approprier ceux d'un autre utilisateur.
3.2 Droits de l’Utilisateur
Le droit d’accès, ci-dessus, est personnel, incessible et temporaire. Il  fait l’objet d’un renouvellement annuel tacite. Il disparaît dès que son titulaire ne répond plus aux critères d’attribution tels que précisés au 3-1.

4. Engagements de l’établissement

4.1 Respect de la loi

4.1.1 L’établissement s’oblige à respecter toutes les règles protectrices des intérêts des tiers et de l'ordre public et notamment à informer promptement les autorités publiques des activités illicites qu’il pourrait constater à l’occasion de l’utilisation de ses services.
4.1.2 L’établissement s’oblige à prévenir ou à faire cesser toute violation des droits d’un tiers en retirant les informations litigieuses accessibles par ses services ou en en rendant l'accès impossible, dès lors qu’il en reçoit l’ordre par une autorité publique (Article 43-8 de la loi de 1986, modifié par la loi du 1er août 2000).
4.1.3 L’établissement s’oblige à donner un accès facile, direct et permanent, pour les destinataires de ses services et pour les autorités publiques, aux informations les identifiant : nom, adresse géographique, adresse de courrier électronique ; et  le cas échéant, le nom du responsable éditorial, tenu de s’assurer que les services de l’établissement n’incluent aucun contenu répréhensible, notamment au regard de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse et le nom du responsable de la rédaction du site, chargé du droit de réponse au sens de l'article 93-2 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle. C’est le représentant légal de l’établissement qui est le responsable éditorial, au titre des services de communication fourni au public.
4.1.4 L’établissement s’engage à détenir et conserver les données permettant l'identification de toute personne ayant contribué à la communication au public d'un contenu dans le cadre des services proposés, conformément aux dispositions de l’Article 43-9 de la loi du 30  sept. 1986 sur la communication audiovisuelle. Ces informations conservées pendant le temps limité de cette communication sont strictement destinées aux éventuels besoins des autorités judiciaires.
4.1.5 L’établissement s’engage à respecter la législation en vigueur concernant le droit à l’image ; Il est possible de diffuser sur un site web des photos d’élèves à des fins d’illustrations d’une activité pédagogique, d’une activité périscolaire, d’une sortie ... etc. Cependant il faudra recueillir l’accord écrit de l’intéressé s’il est majeur ou du responsable légal pour l’élève mineur (pour plus d’informations et télécharger les formulaires, consulter l’article à l’adresse http://www.ac-reunion.fr/la-pedagogie/tice/ressources.html.

4.2 Disponibilité du service

L’établissement s'efforce dans la mesure du possible de maintenir accessible le service qu'il propose de manière permanente, mais n'est tenu à aucune obligation d'y parvenir. L’établissement et/ou l’Inspecteur de circonscription peuvent interrompre l'accès, notamment pour des raisons de maintenance et de mise à niveau, ou pour toutes autres raisons, notamment techniques, sans que ceux-ci puissent être tenus pour responsables des conséquences de ces interruptions aussi bien pour l'Utilisateur que pour tous tiers. L’établissement et/ou l’Inspecteur de circonscription essaieront, dans la mesure du possible de tenir les Utilisateurs informés de la survenance de ces interruptions.

4.3 Protection des élèves

L’établissement et l’équipe pédagogique se doivent de protéger les élèves en les préparant, en les conseillant, en les assistant dans leur utilisation de l’internet et des réseaux numériques. L’internet donne accès à un ensemble non validé d'informations de valeur et de niveaux très divers.
L’ensemble des activités liées aux technologies de l’information et de la communication effectué dans l’enceinte de l’établissement mettant en œuvre les services proposés doivent en tant que possible être précédées d’explications ou d’instructions très précises données aux élèves. Celles-ci doivent notamment porter sur les conditions visées dans cette Charte d’usage et le cas échéant insister sur des consignes spécifiques de sécurité, comme par exemple le respect des règles de protection des œuvres, de la vie privée, des données à caractère personnel.  Ces activités devront être organisées de telle manière que les élèves soient incités à se poser les bonnes questions déontologiques et qu’ils aient personnellement et directement la possibilité d’appréhender les contraintes et réalités de la création et de la transmission d'informations.
Il incombe à l’établissement et à l’équipe pédagogique de garder de bout en bout la maîtrise des activités liées à l’utilisation des services proposés par l’Etablissement, notamment en exerçant une surveillance constante des activités des élèves, de manière à pouvoir intervenir rapidement en cas de problème, à repérer et faire cesser tout comportement pouvant devenir dangereux.
Il appartient à l’établissement et à l’équipes pédagogique de veiller, au cas par cas, à une organisation de ces activités offrant de bonnes conditions de sécurité. C’est au niveau de l’enseignant,  au plus près de la situation pédagogique que doit se prendre  l’éventuelle décision d’installer des mécanismes de protection préservant les enfants des contenus illicites (ou/et présentant sous un jour favorable le banditisme, le vol, la haine, la débauche ou tous actes qualifiés de crimes ou délits ou de nature à démoraliser les enfants ou les jeunes ou à inspirer ou entretenir des préjugés ethniques). La mise en place de ces mécanismes de protection doit se faire de manière adaptée aux diverses situations d'apprentissage, selon que l'utilisation s'effectue dans la classe ou en salle multimédia, qu'il nécessite le parcours d'un large éventail de sites ou au contraire la restriction à quelques pages web liées à l'activité du jour ou de l'heure.

4.4 Contrôle des pages Web hébergées sur le serveur

La circonscription se réserve le droit de contrôler le contenu de toute page Web hébergée sur les serveurs académiques en vue de s’assurer du respect des conditions d’utilisation des services énoncées par la présente Charte.
La circonscription se réserve le droit de suspendre l’usage du service d’hébergement des pages Web par un Utilisateur en cas de non-respect de la Charte et notamment dans l’hypothèse où l’Utilisateur aurait diffusé sur ses pages Web un contenu manifestement illicite.

5. Engagements de l’Utilisateur

5.1 Respect de la législation

L’Utilisateur s’engage à respecter la législation en vigueur, évoquée à titre non exhaustif à l’article 1, et notamment :

5.1.1 L’Utilisateur s’engage à utiliser les Services :

  • dans le respect des lois relatives à la propriété littéraire et artistique;
  • dans le respect des lois relatives à l’informatique, aux fichiers et aux libertés;
  • dans le respect des règles relatives à la protection de la vie privée et notamment du droit à l’image d’autrui (voir chap 4.1.5),
  • en s'assurant de ne pas envoyer de messages à caractère raciste, pornographique, pédophile, injurieux, diffamatoire… et, de manière générale, à ne pas diffuser d’informations présentant le caractère d’un délit.

5.1.2 Lorsque l’Utilisateur est amené à constituer des fichiers comportant des données à caractère personnel telles que définies par la loi  du 6 janvier 1978 relative  à l'informatique, aux fichiers et aux libertés et par la directive européenne 95/46/CE relative à la protection des données personnelles et à la libre circulation de ces données du 24 octobre 1995, il veillera en particulier :

  •  à respecter les procédures préalables auprès de la CNIL (www.cnil.fr) ;
  • à procéder à l'information préalable des personnes concernées quant à la finalité et les destinataires du traitement de ces informations ;
  • à n'effectuer auprès de mineurs, aucune collecte d'informations concernant l'entourage familial, le mode de vie des parents, leur statut socioprofessionnel ;

5.1.3 Lorsque l’Utilisateur est amené à créer ou à utiliser des documents protégés par le droit d’auteur ou des droits voisins du droit d’auteur dans le cadre des services de publication proposés par l’Etablissement, il est rappelé ici, la nécessité pour l’Utilisateur de faire figurer, pour chacun des documents concernés,  une information sur leur propriété intellectuelle (nom(s) et qualité(s) du (ou des) auteur(s), sources et date de création), des précisions quant au caractère de chaque document (original ou adapté, nature des adaptations), ainsi qu’une indication précise sur les modes d'utilisation autorisés.

5.2 Neutralité commerciale

En application notamment des circulaires n° II-67-290 du 3 juillet 1967 et n° 76-440 du 10 décembre 1976 relatives à l’interdiction des pratiques commerciales dans les établissements publics d’enseignement, l'Utilisateur s'interdit à  l'occasion du Service proposé par l’établissement de faire de la publicité sur des produits ou services du commerce.
La Charte ne se substituant pas au règlement intérieur de l’établissement, le non-respect des principes établis ou rappelés par la Charte pourra donner  lieu à une limitation ou une suppression de l’accès aux Services.